Bpost-Post NL - Suite et pas fin !

(02/11/16) - Le point de vue du SLFP Poste vis-à-vis d’une éventuelle fusion entre Bpost et Post NL n’a pas changé. L’article que nous avions publié sur ce site web le 7 juin 2016 reste plus que jamais d’actualité.

Pourtant, entre-temps la situation a fortement évolué mais pas dans le bon sens. Pour la distribution des paquets, Bpost  a fait appel à des indépendants le dimanche et en extension aussi le samedi, et  même, dans certains bureaux, lors de jours ouvrables. Le personnel que nous représentons n’était pas demandeur pour faire la distribution le dimanche, c’est pourquoi nous avons toléré la distribution le dimanche.  Ensuite, on a évolué vers un manque de personnel permanent. Le turn over est énorme suite à une pression de travail trop élevée.

Plusieurs d’entre eux travaillent 6 jours sur 7 et ne savent plus assumer ce rythme. Ainsi Bpost a eu l’opportunité d’introduire des indépendants aussi le samedi, soi-disant pour soulager le distributeur traditionnel. Mais ne s’agit-il pas d’une stratégie volontaire afin de pouvoir remplacer les salariés petit à petit par des indépendants? Le même scénario se manifeste maintenant aussi dans les bureaux à problèmes où pendant la semaine, on constate un manque de personnel.

En même temps, de nouveaux projets sont lancés avec des contrats comparables à ce qu’on fait en Angleterre avec des contrats zéro heure ou de type Uber. Bringer est un projet qui va dans ce sens.

Il y a suffisemment d’arguments  pour s’inquiéter. Entre-temps, ni les leaders européens, ni nos excellences nationales s’intéressent au citoyen lambda et la spirale négative continue aussi bien sur le plan des conditions de travail que sur le plan social.

Pauvre Europe !!!!!!!!

Lisez notre notre communiqué du 7 juin 2016

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer