Nouveau modèle de distribution : position du SLFP-Poste

(27/06/19) L’émoi régnant les derniers jours à propos du nouveau modèle de distribution m’a profondément bouleversé en tant que président du groupe SLFP-Poste. Chacun sait depuis des années que le courrier est en régression, que la distribution des colis sera d’une importance capitale pour la pérennité de bpost et la sauvegarde maximale de l’emploi !

Le SLFP-Poste ne veut pas plonger la tête dans le sable. Il vous a toujours informés correctement sur ce qui nous attend, en rapportant sur ce qui se passe dans les pays limitrophes et dans le reste du monde postal !

C’est pourquoi, juste avant les élections, nous avons lancé un avis sur notre site en vue de vous sensibiliser et de vous inciter à réfléchir quant à votre vote !

Bpost a l’obligation vis-à-vis d’elle-même de porter le regard au-delà d’aujourd’hui ! Nous avons l’obligation, en tant que syndicat responsable, de veiller à ce que l’évolution, la voie choisie par bpost, soit la meilleure pour la sauvegarde d’un emploi de bonne qualité ! Cela, nous vous le devons.

Nous ne pratiquons pas la politique de l’autruche. Nous avons réclamé de meilleures conditions de travail. A la suite de la CCT que nous avons signée, bpost a promis de s’atteler à une amélioration des conditions de travail en général et un meilleur suivi de la rotation dans le personnel.

Nous ne pouvons pas prétendre que ce soit resté lettre morte, mais nous ne pouvons certes pas affirmer que tout est solutionné. Dans les conditions difficiles bien connues, bpost commence à se diriger prudemment vers un nouveau modèle de distribution pour l’avenir.

Jusqu’à présent, j’ai le sentiment que l’on veut s’attaquer simultanément à trois problèmes cruciaux :

  1. Rétablir la confiance en pratiquant un meilleur recrutement, en étant prudent quant aux réorganisations, malheureusement pas partout ! Et pourtant une quantité de services qualifiés de lourds a déjà été adaptée et le travail continue !
  2. Les premiers pas ont été faits pour mieux suivre le recrutement et bpost veut tout mettre en œuvre pour maîtriser le turn-over et l’absentéisme par une approche positive !
  3. Le projet ne sera pas imposé sans plus ! Bpost veut prendre le temps d’examiner le puzzle pièce par pièce et aboutir pour chacun à un ensemble réalisable qui soit porté par l’ensemble du personnel.

Nous SLFP, nous ne serons pas de simples spectateurs ; nous suivrons de près les tests, les workshops ou quoi que ce soit d’autre, et nous mettrons la pression pour corriger le tir si nécessaire ! Pour le SLFP, il est crucial que le travail, que ce soit la distribution du courrier ou des paquets, reste entre les mains des facteurs ! Des gens mis au travail sous contrat de travail, et non sous des contrats précaires ou d’indépendant !

Nous voulons que le travail au quotidien soit versé dans un horaire équilibré sans beaucoup d’exceptions ! Le travail doit pouvoir être effectué dans le temps impartit et être compensé correctement. C’est pourquoi nous voulons que la semaine de 38 heures soit respectée au maximum.

Jusqu’à preuve du contraire, nous sommes confiants que bpost ne se lance pas à la légère et veut examiner tous les aspects dans le but d’assurer l’avenir de l’entreprise et surtout la sauvegarde maximale d’un emploi de bonne qualité.

Marc De Mulder
Président du groupe SLFP-Poste

Notre site web fait usage de cookies. Ceci nous aide à vous offrir une meilleure expérience dans l’utilisation de notre site web et nous permet de l’optimaliser.  En poursuivant votre navigation, vous acceptez leur utilisation.

Plus d'infoFermer